S
ervice de lutte contre la pauvreté, la précarité et l'exclusion sociale

Nederlands

Des faits et des chiffres


Définition PCM - EU-SILC - Revenu médian - Revenu équivalent :

Le Panel communautaire des ménages (PCM) :
est une enquête européenne basée sur un questionnaire harmonisé, qui interroge annuellement un panel représentatif de ménages et d'individus en Belgique. Il couvre un large éventail de sujets : revenus (y compris les transferts sociaux), santé, éducation, logement, caractéristiques socio-démographiques y inclus l'emploi, etc. En Belgique, les données ont été collectées par deux universités (celles d'Anvers et de Liège). Le Panel a été arrêté en 2001 (source : PANincl 2005-2006, Indicateurs).


EU-SILC ('European Union Statistics on Income and Living Conditions) :

est une nouvelle statistique sur le revenu et les conditions de vie, organisée par le SPF Economie, PME, Classes Moyennes et Energie (Direction générale Statistique et Information économique, anciennement Institut national de la Statistique). Cette enquête constitue, au niveau européen, la source de référence pour la statistique comparative dans le domaine de la répartition des revenus et de l'exclusion sociale. Même s'ils se situent dans le même champ de recherche, le PCM et EU-SILC sont deux enquêtes dont les méthodologies, les modes d'interview et les résultats ne sont pas comparables. En 2003, un premier volet transversal a été organisé en Belgique (les données recueillies se rapportent à un moment précis ou à une période déterminée). A partir de 2004 a été engagée l'étude longitudinale: un ensemble de ménages est à présent interrogé tout au long d'un certain nombre d'années, de sorte que les changements dans le temps de telle ou telle caractéristique particulière puissent être relevés. L'enquête 2004 a été effectuée auprès de quelque 5.000 ménages privés (taille effective de l'échantillon), de sorte que la représentativité des résultats au niveau national est assurée. A partir des réponses fournies par les ménages interrogés, des indicateurs tant monétaires que non monétaires ont été établis. Ces indicateurs, permettant de mieux appréhender les revenus et les conditions de vie de la population belge, peuvent aider à tracer les contours d'une politique sociale européenne et belge (source : SPF Economie - Direction générale Statistiques (2005), Le revenu et les conditions de vie des ménages belges. Résultats de l'enquête SILC et SPF Economie - Direction générale Statistiques (2006), Communiqué de presse EU-SILC 2004).


Le revenu médian :
Lorsque toutes les observations sont classées par ordre de grandeur croissante, le revenu médian est la valeur se trouvant au milieu. Par définition, 50% des observations sont inférieures à la valeur moyenne et 50% supérieures. Le revenu médian est beaucoup moins influencé par les extrêmes dans les réponses que le revenu moyen (source : Minerva et Universiteit van Twente).


Le revenu équivalent :
est défini comme le revenu total disponible du ménage, divisé par sa 'taille équivalente' afin de tenir compte de la taille et de la composition du ménage. Il est ainsi possible de comparer le revenu d'un couple avec deux enfants au revenu d'une personne seule (source : PANincl 2005-2006, Indicateurs).


Risque de pauvreté :
La dénomination de l'indicateur 'taux de risque de pauvreté' a été préférée à celle de 'taux de pauvreté' pour insister sur la nature conventionnelle du seuil retenu et le fait qu'un revenu inférieur à ce seuil n'est une condition ni nécessaire ni suffisante pour être en situation de pauvreté (source: Gauthier H.; Guio A.-C. et Jean S., Un regard de part et d'autre de l'Atlantique à l'aide des indicateurs sociale définis au niveau Européen, dans Laffut M. et Roy M.-R., Pauvreté et exclusion sociale. Bruxelles: De Boeck & Larcier, 2007, p. 91).